ÉPISODE 201 

 

 

Lundi 04 avril 1966

 

Baptême de feu

 

L’éditorial d’Elliot Carson contre John Fowler pose des problèmes à beaucoup de monde, et en particulier à Steven Cord…

 

Audience Nielsen 1ère diffusion :

21,7 millions de téléspectateurs

soit 34,9 %

 

NARRATION : WARNER ANDERSON
Ce matin, Steven Cord craint que l’éditorial explosif du Clarion contre John Fowler soit un obstacle dans le cadre d’un nouveau procès pour Rodney. Et Elliot Carson sait que pour lui, aujourd’hui sera « le procès par le feu ».

INTRO
Quelques personnes marchent dans la neige, au square. Sa mallette de travail à main, Steven se dirige du Colonial Post Inn à travers le square recouvert de neige jusqu’au bureau du Clarion où il va parler à Elliot.


SCENE 1

Elliot est au téléphone avec Mme Patterson, une dame furieuse qui se plaint de l’éditorial incriminant John Fowler. Elle lui dit que cela fait six ans qu’elle passe des annonces publicitaires au Clarion. Elliot lui propose de retirer ses annonces et de la rembourser. Steven arrive, tout aussi furieux que la dame qu’Elliot avait au téléphone. Il dit à Elliot qu’il compromet les chances de Rodney d’avoir un nouveau procès. Il aurait dû attendre 24 heures, parce que l’audience de Rodney est dans quelques minutes. Eli entre et y va de son propre mécontentement sur l’éditorial. Il semblerait que tout le monde soit contre Elliot.


SCENE 2
Steven quitte le Clarion et se dirige vers le Palais de Justice pour voir John Fowler. Il le retrouve dans le couloir du tribunal. Steven s’excuse à propos de l’éditorial dans le Clarion. Il veut protéger les intérêts de Rodney pour l’audience ou un nouveau procès. Steven et John attendent de voir le Juge Irwing A. Jessup.


SCENE 3
Allison se trouve dans la cuisine des Carson, lisant le journal tout en surveillant la cuisson de pain au gingembre. Eli entre par la porte de derrière et espère que l’éditorial n’ébranle pas trop Allison. Cependant, Allison n’est nullement troublée. Ses impressions sont plutôt positives. Elle aime cet édito car il démontre les sentiments intenses pour la justice et la moralité qu’éprouve son père. Allison remet une brique de lait dans le réfrigérateur.


SCENE 4
L’audience de Rodney n’était qu’une formalité et Rodney sort du tribunal enfin libre, accompagné par Steven et Leslie. Leslie est heureux et Rodney peut maintenant penser à ce qu’il va faire du restant de sa vie. Rita et Norman se précipitent vers lui et Rita embrasse Rodney, trop heureuse de voir enfin le cauchemar s’achever. Le jeune couple invite Rodney à s’installer avec eux dans l’appartement. Steven regarde sa montre. Il doit les laisser car il a un déjeuner d’affaires avec Theodore Dowell. Rodney, de son côté, décline gentiment un déjeuner père-fils avec Leslie. Ce dernier demande si Norman est libre pour déjeuner demain. Norman fait la moue : il se sent comme la cinquième roue du carrosse.


SCENE 5
Steven téléphone au manoir pour dire à Hannah qu’elle mette le champagne au frais : Rodney est libre. Toutes les charges le concernant ont été abandonnées. Hannah dit à nouveau à Steven qu’elle est extrêmement fière de lui. Hannah transmet la bonne nouvelle à Martin et à Betty, qui travaille actuellement comme domestique (ce qui n’était pas vraiment le travail décrit par Martin dans l’épisode 160). Martin dit à Hannah de préparer une chambre pour Rodney. Betty donne au vieil homme ses médicaments. Peyton dit à Betty que Rodney a encore beaucoup de choses à apprendre. Betty se rend à la cuisine pour parler avec Hannah. Elle lui dit qu’elle ne veut pas voir Steven souffrir.


SCENE 6
Dans le bureau du Clarion, Elliot peste contre sa machine à écrire (il tape avec deux doigts seulement). Constance entre et fait des commentaires sur les couleurs vives de la chambre du futur bébé. Constance calme Elliot en l’invitant à déjeuner.


SCENE 7
Dans la chambre de Rodney, à l’auberge, Leslie discourt sur le futur de son fils. Rodney drible avec un ballon de football. Il refuse catégoriquement de retourner au collège. Leslie rappelle à son fils qu’il a dépensé pratiquement toutes ses économies à la défense de Rodney. Il s’est préoccupé à chercher un travail et dit que sa moralité est sur la sellette parce qu’il a envoyé un homme en prison pendant 18 ans (Elliot) pour protéger Catherine, sa femme. Toutes les portes se referment pour lui. C’est pour cela qu’il a accepté de reprendre la direction de la Fabrique. Mais Peyton veut une contrepartie : il veut que Rodney déménage au manoir afin que le vieil homme s’occupe de lui et le forme pour qu’il puisse prendre lui-même la direction de l’entreprise plus tard. C’est à cette condition seulement que Leslie peut diriger à nouveau la Fabrique. Pour sa défense, il dit à son fils que cette offre est sa dernière chance. Rodney se laisse attendrir par le discours de son père et accepte de déménager au manoir, principalement parce qu’il doit sa liberté à son père qui a usé toutes ses économies pour sa défense.
 



DANS LE PROCHAIN EPISODE
David parle avec Leslie et Rodney, Rodney avec Betty, Elliot avec John.

DAVID : Lorsque j’ai pris cet emploi, c’était avec enthousiasme. Mais je me suis fais avoir. Et maintenant, c’est à votre tour de vous faire avoir.

RODNEY : Que veux-tu de moi ? Un geste héroïque ?
BETTY : Dis-moi, pourquoi toi, et tous les autres personnes, font un pas en arrière.

ELLIOT : Les gens de cette ville ont le droit de savoir quelques-uns de vos faits.
JOHN : Vous avez raison. Les gens ont une bonne opinion de moi. Mais ils ont aussi une bonne opinion de vous.
 

 

EPISODE 200

LISTE

EPISODE 202